Aller au contenu principal
Camille Henrot

Camille Henrot

Wet Job

Le Musée Middelheim se réjouit d’accueillir la première exposition individuelle exhaustive institutionnelle de l’artiste française Camille Henrot (°1978) en Belgique. L’exposition « Wet Job » est la première à se concentrer sur la pratique sculpturale de l’artiste et rassemble des œuvres appartenant aux séries Overlapping Figures (2011), Desktop Series (2013-2014), Monday (2016), System of Attachment (2018-2021) ainsi que Wet Job (2021), récemment présentée à la Biennale de Liverpool.

samedi 11 juin 2022 au dimanche 16 octobre 2022 de 10:00 à 17:00

Le titre de l’exposition est évidemment emprunté à cette dernière série de tableaux et de sculptures, qui explore les limites du corps post-partum ainsi que les pressions et les attentes conflictuelles en matière de productivité imposées à celui-ci. Dans le contexte de cette exposition, « Wet Job » possède des significations multiples et évolutives : il fait référence à l’acte de prendre soin, à l’allaitement, au tirage de lait, à la fluidité de l’identité, de la vie et de la perte, et plus généralement, à la nature parfois désordonnée de la dépendance.

L’intérêt de longue date d’Henrot pour la tension entre attachement et séparation – l’un à l’autre mais aussi vis-à-vis de nos environnements et de nos appareils – infiltre sa pratique tel un fil rouge. Inspiré par la littérature, les médias sociaux, les dessins animés, la poésie, le développement personnel et la banalité de la vie quotidienne, le travail d’Henrot capture la complexité de la vie dans un monde de plus en plus connecté et surstimulé. Au cœur de la pratique sculpturale d’Henrot, on retrouve une tentative d’attribuer des formes à la liminalité des corps, aux glissements identitaires, aux conflits intérieurs et au besoin continuel simultané de la société d’expulser et de consommer.

Henrot a été récompensée par un Lion d’Or à la Biennale de Venise en 2013 pour son film novateur Grosse Fatigue (2013), considéré comme l’une des œuvres les plus significatrices de sa décennie. En 2017, Henrot a reçu une Carte Blanche du Palais de Tokyo à Paris, aboutissant à l’exposition d’ensemble majeure « Days Are Dogs ». Elle a reçu le Prix Nam June Paik en 2014 et le Prix Edvard Munch en 2015. Elle a participé à de nombreuses expositions individuelles à travers le monde, récemment à la Kestner Gesellschaft (Hanovre), à la National Gallery of Victoria (Melbourne), à l’Art Sonje Center (Séoul) et à la Tokyo Opera City Art Gallery (Tokyo).

 

Grâce à

L'exposition a été réalisée avec le généreux soutien de Hauser & Wirth et kamel mennour. Ce projet est soutenu dans le cadre d’EXTRA2022, programme de soutien à la création contemporaine française.

Camille Henrot 3, 2, 1..., 2021 © ADAGP Camille Henrot. Courtesy of the artist and Kunstgiesserei St. Gallen. Photo: Annik Wetter